GETI Cup 3 : Vainqueur de la division 1 – Pipibox

Logo Pipibox

Disclaimer : la Pipibox est une bande d’amis qui se connaissent depuis longtemps. Ils en sont donc venus à développer un vocabulaire et un langage qui leur est propre. Si vous ne comprenez pas certaine mots ou expressions, ne vous en inquiétez pas, je ne les ai pas toujours compris non plus !

Dimanche 27 juin, Sosucre, Lunio, ACM, Zaouri, Xerion et Flowy35 se sont réunis sous la bannière de la Pipibox et sous la direction de LauCyX, alias le Patron, pour participer à la troisième édition de la GeTi Cup. C’est en division 1 que l’on retrouve ces joueurs de talents, division où ils ont su briller avec un magnifique score de 100% de cartes remportées.

– Une line up original ? –

Cette structure compte une quinzaine de joueur qui se relaient pour former des lines up en fonction des disponibilités de chacun. Ils ne s’identifient d’ailleurs pas réellement comme une équipe, mais plutôt comme un collectif de streamer twitch plus ou moins connus. On peut y compter (presque) tous les membres de la line up mais aussi NicoGDH, joueur en l’Overwatch League. Leur principal intérêt en étant ensemble est tout simplement de distribuer de l’amour et la joie d’Overwatch sur différents réseaux. Le point commun entre ces joueurs ? Leur niveau, puisqu’ils ont tous un peak 4k4, excepté Xerion qui a eu droit au grade de retired (retraité en anglais).

Un point particulièrement étonnant que l’on peut relever durant leurs matchs, c’est que, peu importe la carte, on retrouvera systématiquement un hammond dans leur composition. Et pour cause, la Pipibox compte 2 OTP Bouldozer dans leur Line up. C’est d’ailleurs grâce à ce manque de logique dans leur composition que LauCyX met en avant un « Bon point : en faisant n’importe quoi, leurs adversaires sont incapables de prédire leurs mouvements ».

– Un humour enfantin ? –

Ce nom, la Pipibox, peut nous interpeller. En effet, on pourrait y voir une dénomination cachée d’un joueur fondateur, une référence culturelle à un jeu, un film, un livre… La réalité est toute autre, en obtenant leur réponse, je n’étais moi-même plus capable de dire quoi que ce soit ou d’écrire quoi que ce soit… Et pour cause ! La réponse donnée, la voici : « A l’origine on voulait s’appeler la Cacabox, mais vu que c’était déjà pris, on a choisi la Pipibox »… Une réponse pleine d’honnêteté qui, bien qu’étonnante, m’a fait sourire.

Ils m’ont également raconté l’histoire de la création de leur structure, à l’origine appelée « Hunbinded », composé de la touche « H », étant celle permettant de changer de personnage, et « Unbinded », en anglais « non liée ». Un nom qui correspondait à leur style de jeux de par la présence d’otp, mais qui, de ce que souhaitait LauCyX, avait pour objectif d’atteindre les Contenders. Aujourd’hui, de ce que nous dit le Patron, la Pipibox est un rêve devenu réalité, et même plus beau que ce qu’il espérait obtenir à l’origine.

– Quels objectifs pour cette structure ? –

Ils n’ont jamais réellement définis d’objectif, si ce n’est de réussir à tous s’entendre… Aurait-on droit à un drama au sein de la Pipibox ?

Aujourd’hui, ce collectif souhaite continuer à jouer pour le plaisir, gardant Overwatch comme une activité plaisante entre amis.

– Et qu’en est-il du tournoi ? –

Une bonne organisation comme d’habitude, bien qu’un petit point négatif sur la durée entre deux matchs ait été relevé. On est ici sur un problème qui n’est pas commun à chaque équipe, dans leur cas, chaque match a fini en un no-match à leur avantage, on peut dire que ce problème est ce qu’on appelle « l’apanage des grands ».

En terme de niveau pur, c’est une Pipibox déchainée que nous avons pu voir durant ce tournoi. Les joueurs ont notamment relevé une bonne communication sans débordement, à condition de garder Xerion mute durant les matchs m’a-t-on dit.

Pour ce qui est de l’idée de revenir, chacun était d’accord pour dire qu’ils se représenteraient à la prochaine édition, mais avec un changement potentiel : faire jouer une deuxième Line Up simultanément. Pourrions-nous avoir droit à une guerre fratricide au prochain tournoi ? Affaire à suivre…

Normalement, à chaque vainqueur sa mention honorable. Ici, ces joueurs n’ont pas souhaité désigner une équipe, ils ont donc profité de cette mention pour en faire une dédicace à Atomme1… et à eux-mêmes !

– Quel avenir pour la Pipibox sur Overwatch 2 ? –

A cette question, c’est un oui général qui est ressorti avec une réelle envie de continuer, notamment pour Flowy qui nous dit « Overwatch est le seul jeu qui, même si je pète un câble dessus, je reviendrai toujours vers ce jeu ». On note par contre une exception du côté de Sidoux qui craint d’être « mort entre-temps ». Il est vrai qu’Overwatch 2 nous aura bien fait attendre ! Ces joueurs ne semblent cependant nullement inquiétés par le 5v5.

– Des dédicaces nombreuses et parfois incompréhensibles –

En plus de la dédicace faite à Atomme1 précédemment, on a droit à un nombre particulièrement important de dédicaces. On peut commencer par celle à «  Dog Period Marina Stan » de la part de Sosucre et celle de toute l’équipe à Bastionmain pour ses envois quotidiens de memes sur un channel qui lui est réservé sur le discord de la Pipibox. On trouve également une dédicace au « Garage de Flowy », un channel sur lequel Flowy35 met des photos des voitures qu’il aimerait avoir. Une autre encore à Didou qui est le surnom affectif de Sairqo donné par sa petite amie, mais aussi Flowy qui fait une dédicace à HappyDJ (non présent à cette GeTi Cup). Xerion qui en fait une à Yukej et à Egyptien et enfin Sosucre qui remercie grandement sa RTX3060 pour son soutien durant chaque match.

Ils ont également tenu à faire une petite pub à NicoGDH qui aurait récemment rejoins la Pipibox, en nous faisant savoir qu’il propose des séances de coaching à prix réduit et à tout niveau ! Une autre pub également pour les chaînes twitchs de GRDMOT, de Flowy35, de HappyDJ, de Sairqo, de Spyzo et enfin de NicoGDH.

Enfin, un LFT urgent (Looking For Team) qui nous ait donné pour Sairqo, l’un des 2 spécialistes Hammond de la Pipibox.

Pour finir, ils ont laissé un lien Linktree avec leurs différents réseaux pour toutes personnes souhaitant suivre la Pipibox d’un peu plus près !

– Le mot de la fin –

Merci beaucoup d’avoir lu mon article sur la Pipibox, en espérant retrouver ces joueurs de talent très vite !

A bientôt pour de nouvelles aventures GeTi !

Cya !

Ozeron

Par Ozeron, il y a

GeTi Cup 2 : Champions de la division 5 – Epsilon

Logo de l’équipe Epsilon

Dimanche 23 mai a eu lieu la deuxième édition de la GETI cup. C’est en division 5 que nous retrouvons aujourd’hui G0blynx, Lorby, marmameL77, Zephyess, Paplush et Alkios au sein de l’Epsilon.

Cette équipe, bien qu’à l’origine de simples connaissances, a su former des liens forts, à tel point qu’aujourd’hui ce sont de véritables amis qui se tiennent aux côtés de Paplush. Ces liens leur ont permis d’atteindre la première place de leur division, comme quoi, tout se mérite !

– Un nom antique pour un résultat mythique ? –

Le choix du nom Epsilon provient d’un vote commun, d’abord pour la lettre grecque, mais aussi pour la réutilisation japonaise du nom. En effet, Epsilon est également le nom d’un personnage de l’animé Overlord. Cette seconde référence a beaucoup plu à Paplush m’a-t-il dit, ce qui a justifié son choix pour ce nom-ci.

– Des projets ambitieux pour un futur ambitieux –

Actuellement au rang or dans le classement d’Overwatch, cette équipe a su s’encadrer de bons joueurs pour les conseiller en tant que coach. Le premier objectif est, bien entendu, de grind et de prendre de l’expérience aussi bien en équipe que sur le jeu en lui-même. Par la suite, cette équipe aimerait s’attaquer à des tournois plus imposants tel que l’All For One pour commencer et, un jour, participer et performer en Open Division. Un objectif de taille qui forme un rêve commun à ces joueurs, parviendront-ils jusque là pour transformer le rêve en réalité ? Affaire à suivre…

– Méta rush avant tout ? –

Durant ce tournoi, l’équipe Epsilon a roulé pour ainsi dire sur la majorité de leurs adversaires grâce à une rush solide qui a été bien travaillée à l’entraînement m’a confié Paplush. Bien qu’elle connaisse des limites, une rush bien coordonnée est aussi puissante qu’un taureau en pleine course, un objectif : courir sur ses ennemis et enfoncer leur ligne avant pour atteindre la ligne arrière. C’est une composition qui se joue essentiellement au corps à corps, ce qui peut représenter un problème lorsque l’on joue contre des compositions à distance telle que la poke notamment. Paplush et son équipe en ont conscience, c’est pour cette raison que les compositions principales pour les entraînements à venir seront la poke et la dive afin de se familiariser avec ce style de jeu et pouvoir diversifier leurs capacités.

– Une poursuite sur Overwatch 2 ? –

A cette question, c’est avec certitude que Paplush me dit vouloir continuer sur Overwatch 2. Cependant, son inquiétude au sujet du 5v5 n’est pas passée inaperçue, « parce que j’ai des affinités avec tous mes joueurs, et ça me fait mal de ne pas en faire jouer un… » m’a-t-il confié. Ce point-ci forme une inquiétude majeure pour beaucoup de joueurs, amateurs comme professionnels. Lors de cette annonce, tous se sont inquiétés de ne plus forcément trouver leur place dans une équipe. Cette inquiétude est probablement le plus grand défi à relever pour Blizzard à ce jour.

– Et qu’en est-il du tournoi ? –

A ce sujet, l’Epsilon a été d’accord pour dire qu’il s’agissait d’un bon format, bien qu’il souligne peut-être une faiblesse au niveau de la vérification concernant le niveau de chaque joueur, point qui sera amélioré pour la prochaine édition.

On ne parle pas d’un vainqueur de la Geti Cup sans sa mention honorable ! Celle-ci a été donné à l’équipe Les Zamis qui est arrivée à la 2ème place de leur division. Ce choix s’est porté sur eux car c’est l’équipe qui leur a donné le plus de fil à retordre. De fait : Les Zamis sont les seuls à avoir réussi à arracher une map à l’Epsilon !

Lorsque j’ai posé la question de s’il comptait revenir, ils ont été catégoriques ici : ils reviendront dans nos tournois pour tenter de dérocher de nouvelles médailles et peut-être, qui sait, venir relever le défi des divisions supérieures !

– Le mot de la fin, les contacts ! –

Si vous souhaitez aller faire un tour auprès des joueurs ou contacter cette équipe pleine d’ambition, vous pouvez les retrouver sur leur discord ici !

Vous pouvez également les retrouver sur la chaîne twitch de Paplush, mais aussi sur la chaîne Youtube de Lorby !

Quant à vous ! (Oui vous là)

Merci beaucoup d’avoir lu cet article sur les vainqueurs de la division 5 !

On se retrouve bientôt pour d’autres aventures GETI ^^

Cya !

Ozeron

Par Ozeron, il y a

GeTi Cup 2 : Vainqueurs de la division 4 – All For One

En ce dimanche 23 mai a eu lieu la deuxième édition de la GETI cup. C’est ici l’équipe All For One que nous retrouvons vainqueurs de la division 4 ! En cette occasion, KalasVeran, Mockingbird, Aimbappé, Reinabuser, Northpackman et Erpyxet se sont rencontrés afin de participer à notre tournoi, 6 joueurs sans lien particuliers rassemblés par leur amour d’Overwatch et de la compétition, si c’est pas magnifique !

– Un nom qui rallie –

Qui dans le milieu de la compétition amateur et semi-pro Overwatch ne connaît pas le championnat All For One et, dans le cas présent, leur staff connu sous le nom d’Athéna ? C’est de là que provient KalasVeran, capitaine de l’équipe, et c’est à ce nom qu’il a rallié ses 5 compagnons pour venir faire des étincelles chez nous ce dimanche.

– Entre force et faiblesse –

L’All For One a brillé grâce à un style de jeu très agressif qu’est la double bubble. Contrairement à la Rush, l’idée ici n’est pas de courir dans le tas et de taper tout ce qui bouge, mais de sauter sur la ligne arrière afin d’éliminer les supports. Même objectif mais processus différent.

Cette composition nécessite une bonne synchronisation pour fonctionner, et donc une importante capacité à communiquer, chose qui n’est pas forcément évidente lorsque l’on joue ensemble pour la première fois ! C’est l’expérience individuelle bien présente chez chaque joueur qui a permis une bonne communication, mais reste la présence d’un défaut majeur : la coordination. Malgré tout, ils sont parvenus à imposer leur style de jeu dans la majorité de leur match.

– Une suite sur Overwatch 2 ? –

Les récentes annonces de Blizzard quant au jeu ont laissé les joueurs très mitigés. Le passage en 5 contre 5 et non plus à 6 contre 6 est un point particulièrement discuté avec des avis bien divisés au sein de la communauté. A la question de la continuité sur Overwatch 2, la réponse de KalasVeran a été assez représentative de la situation actuelle : « Personnellement le 5v5 me fait un peu douter, mais oui j’y compte bien ! Je veux me faire un avis seulement quand j’aurai le jeu entre les mains ! ». Un joueur prudent qui ne se risque pas aux préjugés, un exemple parfait de ce qu’attend Blizzard !

– Un avis sur la GETI cup ? –

A cette question, KalasVeran et son équipe n’ont pas hésité une seconde, un tournoi bien organisé et un travail monstrueux du staff ont été les idées directrices. En clair, pas de point négatif, que du positif !

Bien entendu, on ne parle pas du tournoi sans parler de la mention honorable ! Cette dernière a été attribuée à l’équipe des P’tits Suiss que la All For One a affronté à deux reprises coup sur coup en final et demi-final. Cette dernière s’est conclue par un 2-0 catégorique pour KalasVeran et ses compagnons, mais lorsque les P’tit Suiss sont remontés du looser bracket, ils étaient bien déterminés à prendre leur revanche. C’est donc en final que la mention honorable a été donnée. Après un match acharné, l’All For One l’emporte 3 à 2. C’est l’unique équipe à avoir réussi à leur arracher des cartes durant ce tournoi !

Pour ce qui est de l’idée de revenir se battre dans nos tournois, leur capitaine KalasVeran semblait partant. Reste plus qu’à voir l’avis de ses mates !

– Le mot de la fin, le tournoi All For One –

A cette occasion, l’équipe de communication d’Athéna nous a fait passer un petit mot :

🥁 Un grand merci à nos amis de chez Geeking Time pour avoir organisé cette deuxième édition du tournoi de la Geti Cup qui s’est déroulée Dimanche 23 Mai

🏆 AFO fini grand vainqueur de ce tournoi et nous sommes tous très fiers d’avoir participé et terminé en haut du classement 🎉

😎 Et oui ! Bien que nous organisions un grand Championnat Overwatch, nous sommes aussi des joueurs aguerris 😜💪

🤩 Ce fut un plaisir et nous avons hâtes de participer aux prochaines éditions de la Geti Cup 🌟

➡️ Et si tu aimes Overwatch et que tu veux participer à un tournoi ouvert à tous les niveaux (ou simplement voir du beau jeu)

🤝 Rejoins-nous sur notre serveur ! 👇

Championnat Overwatch All For One : http://discord.gg/AllForOne

👊 Merci les amis et à très bientôt 🔥

Merci à vous derrière votre écran d’avoir lu cet article ! On se retrouvera bientôt pour encore plus de GETI’s Adventure !

Cya !

Ozeron

Par Ozeron, il y a

Vainqueurs du tournois GETI du 9 mai 2021 : La Conservatives

Ce dimanche 9 mai 2021 a eu lieu une nouvelle édition des tournois GETI. Cette fois-ci, ce sont Pivihi et ses cinq compagnons anglais Cashtree, LifeSaver, Top, Raasclaat et MYSFT de l’équipe Conservatives qui se sont hissés à la première place après un parcours sans faute et un joli score de 80 % de map winrate.

– Une équipe anglaise et fière de l’être ? –

Leur nom d’équipe est une référence à Boris Johnson, chef du parti Conservateur du Royaume-uni, qui a été adopté comme photo de profil de leur Discord. Marque d’humour ou de respect pour leur pays natal, seule la Conservatives le sait.

Quel futur pour cette équipe ?

La Conservatives est une équipe particulièrement jeune, leur roster s’est complété récemment par l’arrivée de Top, leur hitscan. Ils n’ont donc pas encore de projet particulier pour le futur. Ceci étant, c’est la deuxième fois consécutive que nous assistons à leur apparition sur la scène GETI. Leur première participation s’étant conclue par une double défaite sèche, les voir arriver à la première place représente un magnifique retour en force ! Par ailleurs, Pivihi affirme qu’il est fort probable qu’ils participent à nouveau à nos tournois, et, bien entendu, ils comptent bien briller à nouveau en décrochant d’autres médailles.

– Des atouts ? –

Pour passer de la dernière à la première place, vous vous doutez bien que cette équipe a de nombreuses forces en stock ! En effet, lors de ce tournoi, ils ont brillé grâce à une Brawl catégorique et systématique parfaitement bien exécutée, de bonnes rotations ont été soulignées, ainsi qu’un atout majeur que représente la force et la constance de Top qui a apporté la touche finale à cette équipe.

La Brawl, aussi appelée la Rush, est un style de composition présent depuis les débuts d’Overwatch. Le principe est assez simple et efficace : courir sur ses adversaires pour combattre à courte portée. Le maître mot de cette composition est de rester proche de ses alliés et de se déplacer en un seul et même bloc, ce qui implique d’avoir une bonne communication, particulièrement durant les combats pour toujours avoir une seule et unique cible sur qui concentrer ses tirs.

– Des points faibles ? –

Une Brawl de qualité il est vrai, mais qu’en est-il de leur communication ? La Conservatives est une équipe composée de cinq anglais et d’un seul français. Cependant, la première difficulté ne semble pas provenir de la barrière de la langue mais plutôt d’une communication parfois brouillon, un problème présent chez de nombreuses équipes. Ceci dit, pour une jeune équipe comme la leur, n’avoir que ce souci-là est une prouesse remarquable !

– Que retenir ? –

Une équipe anglaise encore à ses débuts et pleine de promesses qui compte bien revenir faire des étincelles ! Implacable sur sa brawl, qui parviendra à les contester ? Affaire à suivre…

Quoi qu’il en soit, on a hâte de vous revoir dans nos tournois !

– Remerciement –

Un grand merci à Pivihi et son équipe pour leur temps et leurs réponses !

Merci à vous, derrière votre écran, d’avoir lu mon premier article ! On se retrouvera bientôt pour de nouvelles aventures GETI !

Cya !

Ozeron

Par Ozeron, il y a